Personnaliser

Nous utilisons différentes technologies de traceurs, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus, faciliter votre navigation et analyser le trafic. Vous pouvez si vous le souhaitez, désactiver partiellement ou totalement les données ainsi collectées.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.

Demande de renseignements
Être rappelé(e)

CONTACTEZ NOUS

05 34 40 66 08

05 34 40 64 85

(numéro non surtaxé)
Du lundi au vendredi de 9h à 17h


contact@avsconcept.fr


AVS CONCEPT
101 Bd de Suisse
BP 90502
31205 Toulouse Cedex 2

Envoyer un message


En validant ce formulaire, vous acceptez que les données recueillies fassent l’objet d’un traitement automatisé destiné à vous communiquer toutes les informations relatives à nos activités et services. la base légale est l’article 6.1.a du RGPD (consentement). Votre inscription nous permet également de vous envoyer des informations sur l’activité de notre groupe. Les données sont conservées en base active deux ans maximum à compter de la date de validation du formulaire. Les destinataires de données sont le Groupe AVS Concept en tant que responsable de traitement, ses services internes en charge de la gestion.

Conformément aux dispositions légales en vigueur, vous disposez du droit de demander au responsable du traitement l’accès aux données à caractère personnel, la rectification ou l’effacement de celles-ci, ou une limitation du traitement relatif à la personne concernée, ou du droit de s’opposer au traitement et du droit à la portabilité des données.

Pour exercer vos droits, vous pouvez nous contacter en indiquant vos coordonnées (nom, prénom, adresse de courrier électronique ou postale) par l'intermédiaire de rgpd@avsconcept.fr ou par voie postale à l'adresse suivante : Groupe AVS Concept, 101 boulevard de Suisse, BP 90502, 31205 Toulouse Cedex 2.

Une réponse vous sera adressée dans un délai maximum d’un mois à compter de la réception de votre demande.

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation auprès d’une autorité de contrôle. En france, l’autorité de contrôle en charge est la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.

Facturation Salaire Net

Salaire Net Facturation

Blog

Opter pour le portage salarial en cas de difficultés à obtenir une assurance décennale

Imposée par la loi Spinetta depuis 1978, puis précisée par une ordonnance de 2005, l’assurance décennale construction est une garantie à laquelle les professionnels du bâtiment sont tenus de souscrire. La construction (hors travaux de génie civil) doit ainsi être assurée pendant une période de 10 ans à compter de la réception des travaux de sorte à ce que les dommages affectant l’ouvrage, l’un de ses éléments constitutifs ou l’un de ses éléments d’équipement puissent être pris en charge (Articles 1792-1 et suivant du Code civil). Si cette garantie s’avère obligatoire pour un grand nombre de professionnels du BTP, elle n’en demeure pas moins difficile à obtenir dans certaines circonstances. A travers le portage salarial, il est néanmoins beaucoup plus évident de bénéficier d’une assurance décennale dans la mesure où celle-ci est apportée par la société de portage.

Quelles sont les conditions d’accès à l’assurance décennale ?

Pour pouvoir souscrire une assurance décennale, le professionnel du bâtiment doit répondre à un certain nombre de critères qui varient par ailleurs souvent d’un assureur à un autre. De manière générale, il faut toutefois pouvoir justifier de compétences acquises au travers de formations diplômantes et/ou d’une expérience suffisante pour être en mesure d’obtenir cette garantie essentielle. En matière d’expérience, les professionnels des différents secteurs concernés doivent ainsi justifier au minimum d’une activité de 3 ans alors qu’en termes de formation, des qualifications telles que le CAP ou le BEP sont en général exigées.

Outre ces deux critères, les assureurs peuvent également s’intéresser à d’autres aspects tels que le chiffre d’affaires réalisé ou encore l’effectif présent au sein de l’entreprise, sachant qu’un minimum d’employés est nécessaire au bon fonctionnement de l’activité. Si l’assurance décennale est bien évidemment essentielle pour les professionnels du BTP exerçant déjà, elle l’est tout autant pour les entrepreneurs ou artisans qui souhaitent se lancer car il est important pour leurs clients de savoir qu’en cas de dommages ou de défauts de construction, cette garantie pourra y remédier.

Le portage salarial : une alternative de choix en cas de difficultés à obtenir une assurance décennale

Pour les jeunes entrepreneurs et artisans ne disposant pas de longues années d’expérience, il est parfois bien difficile d’avoir accès à l’assurance décennale. Celle-ci étant néanmoins obligatoire, il leur est alors impossible de se lancer dans l’activité du bâtiment qu’ils ont choisie. De par les risques qu’ils présentent, certains métiers se rapportant à la construction font par ailleurs l’objet d’un contrôle strict par les assureurs qui préfèrent faire preuve de vigilance avant d’accorder l’assurance décennale, de peur de se retrouver face à des dommages trop conséquents à prendre en charge. Outre des critères de sélection rigoureux, une autre difficulté bien réelle réside alors quant à elle au niveau des primes souvent exorbitantes fixées par les assureurs.

Pour pouvoir disposer enfin de l’assurance décennale dont ils ont besoin, certains artisans n’hésitent guère à faire appel à des assureurs étrangers eu égard à la flexibilité des conditions d’accès ainsi qu’au montant relativement faible des primes. Néanmoins, il faut savoir que cette solution est bien souvent loin d’être idéale dans la mesure où ces intervenants opérant hors du territoire français peuvent s’avérer peu fiables et peu soucieux des règlementations en vigueur.

En optant pour le portage salarial, toutes ces difficultés peuvent toutefois être surmontées car c’est la société de portage qui prend alors en charge l’assurance décennale, permettant ainsi aux entrepreneurs et artisans ne bénéficiant pas forcément d’une longue expérience ou de nombreuses qualifications professionnelles de pouvoir se lancer dans l’activité de construction bâtiment de leur choix sans se soucier de l’absence de garanties essentielles. Ainsi, l’assurance décennale fait partie du pack proposé par la société de portage aux professionnels « portés » et ne s’élève qu’à un faible pourcentage du chiffre d’affaires HT, un montant qui reste minime à côté de celui annoncé aux professionnels du bâtiment par la plupart des assureurs.

Les nombreux avantages du portage salarial

Outre les avantages énoncés plus haut, le portage salarial possède également des atouts non négligeables qui s’adressent aussi bien aux futurs entrepreneurs, qu’aux étudiants, seniors, demandeurs d’emploi ou salariés en reconversion professionnelle. Le portage salarial représente ainsi :

  • la meilleure solution pour exercer une activité sans avoir à créer une entreprise pour autant,
  • la meilleure solution pour tester un projet sachant qu’il n’y aucune charge à payer tant qu’il n’y a pas de chiffre d’affaires,
  • la meilleure solution pour exercer son métier de manière totalement autonome tout en bénéficiant des avantages sociaux liés au statut de salarié (par le biais de cotisations),
  • la meilleure solution pour des entrepreneurs confirmés de se consacrer à leur cœur de métier sans avoir à se soucier des contraintes administratives, comptables, fiscales et juridiques liées à la gestion de leur activité,
  • la meilleure solution pour tout professionnel souhaitant régulariser une activité pérenne ou complémentaire,
  • la meilleure solution pour les salariés qui veulent se faire des revenus complémentaires ou se reconvertir professionnellement,
  • la meilleure solution pour les étudiants qui désirent tester un projet de fin d’études,
  • la meilleure solution pour les seniors qui souhaitent préparer une retraite active ou partager leur expérience avec de jeunes professionnels,
  • la meilleure solution pour pérenniser sa clientèle, sachant que par opposition au statut d’auto-entrepreneur, il n’y a pas de plafond de chiffres d’affaires,
  • la meilleure solution pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent mettre tout leur savoir-faire à profit au sein d’un réseau d’entrepreneurs,
  • la SEULE solution pour bénéficier d’une RC Pro et d’une assurance décennale à des coûts accessibles.

Baisse de la création d’entreprise dans le BTP : la tendance se poursuit

D’après un rapport publié par l’INSEE en février, le nombre de créations d’entreprises dans le secteur du BTP continue à chuter, passant de 5 829 nouvelles entreprises en décembre 2014 à 5 448 en février 2015 (données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables). Cette baisse contraste pourtant avec la tendance générale, sachant que le nombre de créations d’entreprises (tous types confondus) a quant à lui connu une hausse d’1,5% en février. La chute des carnets de commande ainsi que du marché de la construction neuve explique ces chiffres qui continuent à inquiéter les acteurs du bâtiment.

Le BTP : un secteur qui séduit désormais moins d’entrepreneurs

Si bon nombre de secteurs affichent en février 2015 une légère hausse par rapport au nombre d’entreprises crées (commerce, transports, hébergement et restauration notamment), force est de constater que celui du bâtiment et des travaux publics n’arrête quant à lui pas d’enregistrer des baisses, le nombre de créations d’entreprises étant passé sous la barre des 6000 dans ce secteur en décembre 2014. Pire encore : en l’espace d’un an (soit la période écoulée entre décembre 2013 et décembre 2014), le secteur du BTP a enregistré une baisse fulgurante de 12% en termes d’entreprises crées.

Si les entrepreneurs de la construction sont si peu enclins à se jeter à l’eau, c’est en grande partie à cause de la conjoncture économique morose et de la crise qui touche particulièrement le secteur du bâtiment et des travaux publics. Cela fait en effet plusieurs mois maintenant que les carnets de commande tendent à se vider et que les constructions neuves se font plus rares. Pour faire face à cette situation, de nombreuses entreprises n’ont d’autre choix que de licencier ou de contraindre leurs employés au chômage partiel. En conséquence, même si la tendance est à la reprise dans d’autres secteurs, le bilan pour celui de la construction reste très mitigé, voire peu encourageant.

Le portage salarial, une solution idéale pour tester un projet sans prendre de risques

La création d’une entreprise étant une opération particulièrement exigeante en termes de financement et de temps, beaucoup d’entrepreneurs potentiels hésitent à se lancer, ne sachant si leur projet est viable et s’il mérite d’être concrétisé. Se mettre à son compte implique également un certain nombre de risques qui peuvent parfois faire peur, surtout lorsqu’on n’est pas sûr que son projet soit le bon. En optant pour le portage salarial, il est néanmoins possible de vérifier si son projet est viable et de tester son activité sans prendre de risques et sans engager son patrimoine personnel.

Grâce aux différentes missions ponctuelles réalisées, il est par ailleurs plus facile de trouver de nouveaux clients et de se constituer un carnet d’adresses bien rempli, avantages considérables lorsqu’on souhaite créer sa propre activité. Une clientèle fidélisée permet en effet de pérenniser son activité et d’améliorer sa réputation, contribuant de par là-même à attirer une clientèle nouvelle. Libre de toute contrainte administrative, comptable ou juridique, la société de portage se chargeant de la gestion de ces différents aspects, le futur entrepreneur peut en outre se consacrer entièrement à son métier et s’assurer de la viabilité de son projet en toute sérénité. Il peut également continuer les missions ponctuelles tant qu’il n’est pas sûr de lui, sachant que, lorsqu’il prendra finalement la décision de se lancer, il bénéficiera d’une clientèle déjà établie ainsi que d’une expérience concrète, acquise sur le terrain.

Auto-entrepreneur “ porté ” ® : une solution pour échapper au chômage

Alors que le chômage touche de plus en plus d’individus, contraignant par ailleurs de nombreux jeunes et seniors à des conditions de vie précaires, beaucoup cherchent des solutions concrètes et efficaces pour échapper à ce fléau. Devenir son propre patron et opter pour le régime simplifié de l’auto-entrepreneur est une alternative désormais largement plébiscitée par les demandeurs d’emplois ou les salariés en sous-activité, notamment par les plus jeunes d’entre eux. Intéressante à bien des égards, la formule de portage salarial pour auto-entrepreneurs permet à ces derniers de conserver toute leur autonomie et de dire adieu aux contraintes administratives, sociales ou fiscales.

Le régime auto-entrepreneur : se mettre à son compte pour se sortir de la crise

Avec une conjoncture économique globale peu favorable et l’effondrement des carnets de commande de plusieurs entreprises, licenciement et sous-activité sont des réalités auxquelles de plus en plus d’actifs se retrouvent confrontés. Pour s’en sortir et échapper à la crise, ils sont donc nombreux à chercher de nouveaux modes de travail qui, à l’instar du régime auto-entrepreneur, allient également revenus, autonomie et flexibilité. Les dernières statistiques publiées par l’URSAFF ont récemment démontré que ce régime était d’ailleurs particulièrement prisé par les jeunes indépendants de moins de 30 ans à cause de ses avantages et de la simplicité des procédures.

C’est pour cet ensemble de raisons que certains demandeurs d’emploi au chômage depuis longtemps se tournent aujourd’hui vers cette alternative afin de rebondir. Ne trouvant pas toujours d’emplois qui correspondent aussi bien à leurs besoins qu’à leurs attentes, ils peuvent ainsi s’orienter vers un secteur qu’eux-mêmes ont choisi et se faire des revenus tout étant totalement indépendants. Même s’il n’est pas forcément évident d’être à son compte, cette solution permet aux auto-entrepreneurs de travailler sans contraintes et de rester maîtres de leur emploi du temps comme de leur clientèle.

Auto-entrepreneur « porté »®, un statut doté d’avantages supplémentaires

Bien que le régime auto-entrepreneur comporte déjà un certain nombre d’avantages en termes d’autonomie et de flexibilité notamment, le portage salarial peut renforcer ces atouts et apporter une nouvelle dimension à ce statut déjà très intéressant. Il est en effet tout-à-fait possible de combiner ces deux formes de travail et d’opter pour un statut d’auto-entrepreneur « porté »® qui, en dehors des avantages financiers, permet d’exercer son activité sans contraintes administratives, sociales ou fiscales, la société de portage prenant en charge la gestion de ces différents aspects.

Basé sur une relation triangulaire entre l’auto-entrepreneur porté®, le client et la société de portage, le portage auto-entrepreneur permet à celui-ci de rechercher ses clients, d’établir ses devis et d’effectuer ses prestations en toute liberté. Outre la gestion administrative, la société de portage se charge également de déclarer et de régler les cotisations sociales et fiscales de ce-dernier, sachant que s’il n’y a pas de déclaration de chiffre d’affaires, ni charge ni frais de gestion ne sont prélevés. Les achats et frais professionnels sont quant à eux remboursés TTC, à concurrence de 60% du chiffre d’affaires. En ce qui concerne les professionnels du bâtiment, le portage auto-entrepreneur leur permet de bénéficier par ailleurs d’une assurance responsabilité civile et/ou décennale qui leur apporte des garanties supplémentaires en cas de dommages.

A qui s’adresse le portage auto-entrepreneur ?

En dépit de ses nombreux atouts et du fait qu’il permette de tester son activité sans risques et sans engager son patrimoine personnel, le portage auto-entrepreneur offre moins de garanties que le portage salarial classique en termes d’assurance chômage, de retraite, d’indemnités maladie, etc. Dans cette mesure, il est bon de souligner que cette solution est plutôt recommandée à des personnes bénéficiant déjà d’une couverture sociale et souhaitant compléter leurs revenusen ayant une deuxième activité. Néanmoins, le portage auto-entrepreneur reste une excellente option pour les professionnels souhaitant conjuguer autonomie, flexibilité, sécurité et revenus, ainsi que pour les jeunes, les seniors ou les demandeurs d’emploi souhaitant être actifs sans contraintes majeures.

Le portage salarial pour les plâtriers, professionnels du BTP

Professionnels du second oeuvre, les plâtriers interviennent aussi bien sur les chantiers neufs que les structures en rénovation. Une fois les travaux de gros œuvre achevés, ces derniers doivent procéder au revêtement en plâtre des murs et des plafonds afin de préparer ces supports mais ils peuvent également poser des cloisons ou installer des plafonds suspendus. Étant souvent appelés à travailler en hauteur, les plâtriers doivent respecter les normes de sécurité en vigueur et s’assurer de bénéficier d’une protection adéquate en cas de dommages. Idéal pour ces professionnels du BTP, le portage salarial leur permet de travailler sans contraintes et de manière autonome tout en leur apportant des garanties essentielles.

Travailler en toute autonomie avec les avantages du salariat

Avec le portage salarial, les plâtriers ont la possibilité d’exercer en toute autonomie et de se consacrer entièrement à leur métier, la société de portage s’occupant de la gestion administrative, comptable et juridique de l’activité. Libérés de cette contrainte, ces derniers peuvent alors mettre le temps dont ils disposent à profit afin de rechercher de nouveaux clients et fidéliser ceux déjà existants. De cette manière, ils ont plus de chances de développer leur activité, de pérenniser leur croissance et d’augmenter leurs revenus. Les plâtriers optant pour cette solution sont également libres de négocier directement auprès de leurs clients, le montant des prestations étant quant à lui transformé en salaire une fois la mission achevée.

Grâce au temps économisé, les plâtriers « portés » peuvent par ailleurs avoir une vie sociale ainsi que des loisirs, chose qui est loin d’être aisée lorsqu’on doit se consacrer totalement à son activité. Défini par la loi relative à la modernisation du marché du travail comme « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage », le portage salarial est une forme de travail qui permet en outre de travailler librement tout en ayant droit aux différents avantages découlant du salariat. Les professionnels « portés » peuvent ainsi travailler en toute sérénité, sachant qu’ils bénéficient de garanties telles que l’assurance chômage, l’indemnisation maladie ou la retraite par exemple.

Le portage salarial, une nouvelle chance pour les plâtriers seniors

Particulièrement flexible, le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui convient également aux seniors désirant reprendre leur activité et gagner de l’argent sans pour autant se fatiguer. Cette solution reposant sur un principe de missions ponctuelles effectuées pour des clients en quête de professionnalisme et de savoir-faire, les seniors « portés » peuvent donc travailler à leur rythme, sans pression et gérer leur emploi du temps sans stress.

Le métier de plaquiste exigeant de l’habileté, de la rigueur, de la dextérité et de la minutie, les clients nécessitant les services de ces derniers préfèrent en général s’adresser à des professionnels qui cumulent de nombreuses années d’expérience. Dans cette mesure, l’expertise et la technicité des plâtriers seniors est particulièrement valorisée, ce qui leur donne l’opportunité d’évoluer dans un environnement où leurs aptitudes sont appréciées. S’ils souhaitent rester dans le même domaine mais changer d’activité et vivre de nouvelles expériences, ils peuvent en outre choisir d’exercer en tant que conseillers ou consultants.

Créer sa propre activité sans prendre de risques avec le portage salarial

Créer sa propre entreprise étant une opération relativement risquée, il est souvent difficile de se lancer par crainte de l’échec. De plus, il n’est pas très facile de savoir si son projet est viable et si l’activité qu’on souhaite mettre en place sera rentable ou pas sans que celle-ci n’ait préalablement été lancée. Avec le portage salarial, les plâtriers souhaitant se mettre à leur compte ont désormais la possibilité de tester d’abord leur activité sans investir d’argent et sans engager leur patrimoine personnel.

Pouvant se concentrer pleinement sur leur métier et leur clientèle, les plâtriers « portés » ont par ailleurs tout le loisir de vérifier la viabilité de leur projet en ayant l’opportunité de se constituer un portefeuille de clients bien structuré qu’ils pourront mettre à profit lorsqu’ils auront leur propre entreprise. Ayant également la possibilité de bénéficier d’une assurance responsabilité civile professionnelle et décennale, ils peuvent travailler sur les chantiers en toute sécurité et sans avoir peur des dommages pouvant éventuellement survenir. Enfin, en intégrant un groupe national, les plâtriers en quête de réputation et de contacts pourront valoriser leur image et rencontrer d’autres professionnels avec qui ils pourront échanger et élargir leurs cercles.

Le portage salarial pour les vitriers, professionnels du BTP

Artisans du BTP spécialisés dans la pose et le remplacement des vitres, les vitriers sont des professionnels que la crise touchant le secteur du bâtiment et des travaux publics a également affectés de manière significative. Un grand nombre d’entre eux ayant choisi le statut d’indépendant, ils doivent faire face au poids conséquent des charges sociales qui constituent un frein réel au développement de leur activité. Permettant de travailler en toute autonomie avec les avantages du salariat, le portage salarial offre aux vitriers la possibilité d’accroître leurs revenus tout en leur épargnant de nombreuses contraintes.
Artisans vitriers : des difficultés bien réelles

A cause de la crise touchant le secteur du bâtiment et des travaux publics, de nombreux métiers se rapportant à ce domaine rencontrent désormais de plus en plus de difficultés. Les constructions et les rénovations se faisant plus rares, de nombreuses entreprises du BTP se retrouvent dans l’obligation de licencier une partie de leurs salariés ou de les contraindre au chômage partiel, une réalité qui s’applique également aux vitriers salariés.

D’un autre côté, les vitriers ayant choisi le statut d’indépendants doivent quant à eux s’acquitter tous les mois de charges sociales dont le poids devient de plus en plus insoutenable en raison de la baisse des contrats et du manque de travail notamment. L’auto-entrepreneuriat étant davantage plébiscité par les professionnels, de nombreux artisans spécialisés dans la vitrerie ont par ailleurs eu à lutter contre une concurrence accrue, les auto-entrepreneurs bénéficiant d’un régime simplifié.

Les avantages du portage salarial pour les vitriers

Grâce au portage salarial, les vitriers peuvent continuer à travailler en toute autonomie sans avoir à subir la pression liée au paiement de charges conséquentes dont les indépendants doivent impérieusement s’acquitter. Salariés de la société de portage, ces artisans du BTP peuvent gérer en toute liberté leur emploi du temps ainsi que leur clientèle tout en bénéficiant d’avantages relatifs au salariat tels que l’assurance chômage, la retraite, les indemnités maladie, etc.

Libérés des contraintes administratives, comptables, fiscales et juridiques de la gestion de leur activité (ces différents aspects étant totalement pris en charge par la société de portage), les vitriers « portés » peuvent se consacrer entièrement à leur clientèle afin de développer leur activité de manière plus conséquente. Soulagés de ce véritable fardeau, ils peuvent en effet mettre leur temps libre à profit afin de rechercher de nouveaux clients et d’étendre leur carnet d’adresses. Bénéficiant de plus de temps libre, ils peuvent également se bâtir une vie sociale et se concentrer sur leurs loisirs.

Les avantages du portage salarial pour les vitriers seniors

Alors que les seniors subissent davantage les effets du chômage et peinent à retrouver de l’emploi, le portage salarial permet à ces derniers de rebondir et de mettre leurs compétences au service de clients pour qui leur expérience est une valeur sûre. De plus en plus d’entreprises préfèrent en effet faire appel à des experts « portés » seniors à cause du savoir-faire qu’ils ont acquis au fil des ans. Le portage salarial reposant par ailleurs sur le principe de missions ponctuelles, les entreprises privilégient plutôt cette solution afin de ne pas avoir à recruter de nouveaux salariés, ce qui permet donc aux vitriers seniors de travailler à leur rythme et sans pression. Grâce à leur longue expérience, ces derniers peuvent également choisir de travailler comme consultants, partageant ainsi leur savoir-faire et leur expertise aux clients qui font appel à eux.

Les avantages du portage salarial pour la création d’entreprise

Parmi les nombreux avantages découlant du portage salarial figure celui non-négligeable de pouvoir tester son activité sans pour autant prendre de risques ou mettre son patrimoine personnel en jeu. La création d’une entreprise demandant en règle générale du temps et de l’argent, il est toujours préférable d’être sûr de la viabilité de son projet avant de se lancer. Avec le portage salarial, il est tout-à-fait possible de vérifier si son activité sera rentable ou pas sans avoir à créer au préalable de structure juridique.

Puisque la société de portage s’occupe entièrement des différents aspects se rapportant à la gestion de l’activité, les vitriers « portés » souhaitant se mettre plus tard à leur compte auront tout le loisir de se consacrer à leur clientèle sachant qu’ils pourront conserver celle-ci lorsqu’ils seront fin prêts à se jeter à l’eau. Protégés par une assurance responsabilité civile professionnelle et décennale, ils peuvent par ailleurs effectuer leurs travaux en toute tranquillité, sans se soucier des dommages qui pourraient survenir. En intégrant un grand groupe national, les vitriers « portés » ont par ailleurs l’opportunité de valoriser leur image et d’échanger avec des professionnels du même secteur d’activité afin de se constituer un réseau et de bénéficier de leur expérience.